Work in progress

Oui la Philharmonie est en cours de construction et si j’étais l’archi je serais effondré à juste titre de la voir inaugurée en l’état. Oui je comprends qu’il y ait polémique et non je ne saisis pas que le chantier soit ouvert à tout va. Dimanche incroyablement ensoleillé en ce 8 mars, la foule est là dans le parc de la Villette, elle se ballade glace à la main entre les œuvres de Tschumi, Portzamparc et maintenant Nouvel. L’immense édifice de la Philharmonie de Paris trône dans le fond du parc, derrière quelques barrières assiégées qui ne font pas le poids face à la multitude de curieux venus, comme moi, voir l’envers du décor. Plus je m’approche, plus de constate qu’il manque effectivement des pièces au puzzle de cette cathédrale musicale d’une complexité phénoménale. Je pense à ma première visite à la Cité de la Villette quand j’avais 10 ans, je pense que je suis en train de voir éclore un monument d’une beauté unique, je pense au travail, je revois les esquisses et je ressens l’émotion de l’imaginaire qui se trame pour concevoir ces grands ensembles. L’âme de l’architecte est bel est bien là dans cet enchevêtrement de ciment, de grillage, de plaques, d’acier, de gaines et de poutres. J’essaie de dépasser le sentiment d’injustice à voir le site éventré et je suis gagnée par l’intime respect de l’œuvre et l’envie d’en partager l’indescriptible richesse architecturale, au delà des polémiques et des avis divers. Prochain rendez-vous en septembre pour la visite de l’intérieur.

Yes, the « Philharmonie de Paris » is still a work in progress and if I were the architect I would be devastated that one could launch it officially as it stands now. Yes I understand it is a sensitive subject and no I don’t get it that the works are open to the crowd. Sunday afternoon, incredibly warm, a massive crowd is gathered at La Villette, eating ice creams in the middle of infrastructures made by Tschumi, Portzamparc and now Nouvel. The Philharmonie stands beside the Périphérique, behind mini barriers that invaders chose to get rid of to see how the place looks like. The closer I get, the more I understand that the massive building is missing many pieces. I think about my first visit in La Villette when I was 10, I think that I am a witness of this premiere work of art, I think about the incredible amount of work, I see the sketches and I feel some emotion driven by the non measurable imaginary that is needed to perform such a magical building. The architect soul is here, within cement, grilling, steel, electrical conduit and other structures. I try to go beyond this injustice feeling to leave the site completely open; I want to use this deep respect to share its amazing beauty, beyond critiques and opinions. More to come in September for the visit of the inside. 

Façade Sud, entrée aux salles d’expositions

DSCF1568

 Les oiseaux

DSCF1570

La terrasse – les feuilles métaliques qui constituent une partie de la toiture s’entremêlent comme le tressage d’un fauteuil en rotin, du moins c’est l’effet donné, leur fixation est bien plus complexe.  

DSCF1573 DSCF1579IMG_6477

Terrasse façade Est – les feuilles métalliques ont un perforage progressif

DSCF1597 DSCF1596 DSCF1599Vers la façade Nord, côté périphérique

DSCF1602 DSCF1605

Façade Ouest

DSCF1611Façade Sud – Entresol, pavement oiseaux, plafond ondulé

DSCF1616 DSCF1615 DSCF1621

Black booklet and white logo

IMG_6484

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s